Traite et trafic des êtres humains

Myria a été chargé depuis 1995 d’une mission spécifique de stimulation, de coordination et de suivi de la politique de lutte contre la traite des êtres humains. En 2005, cette mission a été étendue au trafic des êtres humains.

Rapporteur national indépendant

Myria publie un rapport annuel indépendant et public dans lequel il évalue l'évolution et les résultats de la lutte contre la traite et le trafic des êtres humains. Il le remet au gouvernement et au parlement. Ce rapport critique donne une impulsion et un soutien important à tous les acteurs de terrain.

Actualités

Rapport annuel traite et trafic 2018: version anglaise disponible Article

Rapport annuel traite et trafic 2018: version anglaise disponible

19 Juin 2019

Le dernier rapport rapport annuel de Myria sur la traite des êtres humains et le trafic d'êtres humains se concentrait sur les enfants victimes de la traite et du trafic d'êtres humains et en particulier sur un groupe de victimes particulièrement vulnérable: les jeunes filles nigérianes recrutées par des trafiquants d'êtres humains dans leur pays d'origine afin être exploitées dans la prostitution en Europe.

Trafic d’êtres humains dans des véhicules transformés: ouverture d’un procès majeur à Gand (communiqué de presse) Publication

Trafic d’êtres humains dans des véhicules transformés: ouverture d’un procès majeur à Gand (communiqué de presse)

25 Février 2019

Ce lundi 25 février devant le tribunal correctionnel de Gand s’ouvre le procès d’une cellule belge appartenant à un réseau de trafic international d’êtres humains. Seize prévenus seront jugés pour des faits ayant eu lieu entre 2017 et 2018. Des interceptions policières sur notre territoire et à l’étranger ont montré que ce réseau international était impliqué dans plus de cinquante transports clandestins de personnes, souvent dans des conditions humainement dégradantes. La branche belge de la cellule était spécialisée dans la transformation de véhicules dans lesquels des trans-migrants étaient cachés et transportés, profitant des espaces de rangement des véhicules. Myria – qui est uniquement compétent pour la prévention de trafic d’êtres humains – s’est porté partie civile dans ce dossier mené par le parquet fédéral.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies demande à la Belgique d’accorder une attention urgente aux enfants les plus vulnérables Publication

Le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies demande à la Belgique d’accorder une attention urgente aux enfants les plus vulnérables

7 Février 2019

Le 7 février 2019, le Comité des droits de l'enfant des Nations Unies a tenu sa 80ième session les 24 et 25 janvier dernier à Genève. Dans ses 55 recommandations adressées à la Belgique, il réclame, notamment, la fin de la détention des enfants migrants, l’inclusion des enfants en situation de handicap dans l’enseignement général et la gratuité effective de l’école. Le Comité s’inquiète, par ailleurs, du niveau élevé de pauvreté infantile marqué par des disparités importantes selon les régions en Belgique.

La traite des êtres humains : évolutions durant un quart de siècle de mondialisation Article

La traite des êtres humains : évolutions durant un quart de siècle de mondialisation

5 Décembre 2018

Lors de la séance académique portant sur la lutte contre la traite des êtres humains du 5 décembre 2018 au Palais royal, le directeur de Myria, François De Smet, a eu l’honneur de prendre la parole. Cet événement a été organisé à l’occasion du 25ème anniversaire du décès de S.M. le Roi Baudoin et a rassemblé près de 200 participants (issus du monde politique, associatif, judiciaire, policier…) Le Roi Albert II et la famille royale y étaient bien entendu présents.