Rapport annuel traite et trafic des êtres humains 2019: de la force d’action pour les victimes

Centre fédéral Migration et rapporteur national indépendant sur la traite des êtres humains, Myria est chargé de stimuler et de suivre la politique de lutte contre la traite mais aussi contre le trafic des êtres humains. Dans son rapport annuel public et indépendant il analyse l'évolution et les résultats de la lutte contre ces deux phénomènes. Destiné au Gouvernement et au Parlement, ce rapport donne une impulsion et offre un soutien aux acteurs de terrain. Titré De la force d’action pour les victimes, il se focalise en 2019 sur l’information aux victimes de traite des êtres humains et l’aide juridique.

Au début des années 1990, le Belgique figurait comme une pionnière dans la lutte contre la traite des êtres humains. Presque trente ans plus tard, Myria constate que la lutte contre la traite des êtres humains ne s’impose plus, en pratique, à l’agenda politique. Les victimes en pâtissent. Sur le terrain, d’importantes difficultés subsistent concernant la détection, l’information et la protection des victimes.

La justice pour les victimes est loin d’être gagnée. Avec son rapport annuel, Myria veut contribuer à leur force d’action et formule des recommandations concrètes à l’attention des autorités publiques.